Initier sa fille aux joies de l’équitation

Initier sa fille aux joies de l’équitation

pratique-equitation-marcheur-chevalA la rentrée, j’aimerais bien que ma fille fasse du sport dans un club. Je pense que cela lui permettra de se défouler et de lier connaissance avec de nouvelles personnes.
Seulement, trouver le sport idéal pour elle ne fût pas facile. Je lui avais proposé de faire de la danse, du tennis, du judo, de la natation ou de l’athlétisme, mais ces activités ne lui plaisaient pas. Finalement, j’ai préféré la laisser décider seule car je n’ai pas envie de la forcer à pratiquer un sport qui ne lui plaît pas.

Lui offrir une première visite dans un centre

Et quelle ne fut pas ma surprise lorsqu’elle m’a dit qu’elle voulait faire de l’équitation. J’en ai fait pendant plus de 15 ans et j’avais adoré ça ! Mais je ne pensais pas que cela pourrait plaire à ma fille car elle n’a jamais montré d’intérêt pour ce sport. Du coup, quand elle m’a dit ça, j’ai décidé de l’emmener dans le centre équestre d’une de mes amies. Elle a pu découvrir le fonctionnement d’un marcheur pour cheval, mais aussi, comment poser correctement une selle et monter sans faire mal à l’animal. Je crois qu’elle était ravie car le soir, elle n’a pas arrêté de m’en parler.

Pouvoir l’aider lors de ses premières leçons

Depuis que je sais qu’elle est tentée par l’équitation, je n’arrête pas d’aller me balader avec elle dans la campagne. Pas très loin de chez nous, il y a plusieurs champs avec des chevaux. On peut les caresser en restant derrière la clôture, ce qui lui permet de se familiariser avec eux. Car ce sont des animaux assez peureux et il faut éviter certains gestes qui peuvent leur faire peur ou les énerver. Bien sûr, les caresser derrière une clôture, ce n’est pas la même chose que de monter sur leur dos, mais c’est une première approche. Lors de notre visite au centre équestre, je me souviens qu’elle était très curieuse de tout. Le marcheur rond pour chevaux a été très intriguant pour elle au départ, car elle ne comprenait pas bien ce que les chevaux faisaient dedans. Mais les entraîneurs ont pris le temps de répondre à ses questions et depuis, elle n’a qu’une seule hâte : commencer les cours. Et moi, je suis heureuse de pouvoir partager avec elle les joies et les plaisirs de monter à cheval.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*